Des primes d’assurance-maladie plafonnées à 10% du revenu?

Jura • Le Parti socialiste jurassien prépare une initiative populaire sur les primes d’assurance maladie.

Le 10 novembre dernier, le Congrès du Parti socialiste jurassien a pris la décision de principe de lancer une initiative populaire cantonale visant à limiter les coûts croissants de l’assurance-maladie. Le Comité directeur est chargé de proposer un texte en début d’année prochaine. Il pourrait s’inspirer du modèle adopté dans le canton de Vaud: la limitation pour les ménages des primes d’assurance-maladie à 10 % du revenu brut, le reste étant pris en charge par l’Etat.

Le PSJ avait déjà proposé cette idée via une interpellation de la députée Josiane Daepp, mais la proposition avait été balayée par le Gouvernement. Cette mesure occasionnerait une dépense de 5 à 6 millions de francs par année, soit environ 0,6 à 0,65 % du budget cantonal. Le président du PSJ, Loïc Dobler précise: «Notre proposition n’est certainement pas la meilleure solution: il faudrait corriger tout le système (…)». La majorité des Jurassiens partagent cet avis puisque l’initiative pour une caisse publique avait obtenu 63% de oui dans le canton.

Mais le PSJ estime «qu’il est important de maintenir la pression et qu’il est temps de trouver une solution pour limiter l’impact des primes sur le budget des ménages jurassiens.» Cet impact est particulièrement important, puisque le Jura est le canton qui connaît la plus forte hausse moyenne des primes d’assurance-maladie pour 2017. Il passe ainsi du 6e au 4e rang (derrière GE, BS et VD) pour le montant moyen des primes. Mais dans les trois cantons qui le précèdent, le revenu moyen est nettement supérieur à celui des Jurassiens. n Jean-Pierre Kohler

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page