Les agriculteurs en péril!

Il faut le dire • Les agriculteurs sont de plus en plus sous pression.

Peut-être comme moi avez-vous regardé le «Temps Présent» sur le suicide des agriculteurs. Leur situation semble vraiment catastrophique au point que, sous diverses pressions, les professionnels de la terre choisissent l’issue fatale.

Les causes qui poussent les agriculteurs à bout sont essentiellement les pressions économiques: celles des banques, pour rembourser le crédit qui a servi à acheter le domaine agricole, le bétail etc… celles de l’agro-industrie, qui fait pression pour acheter leur production toujours à plus bas prix, ce qui pousse les agriculteurs à travailler sans compter leurs heures avec des revenus qui ne leur permettent plus de vivre dignement.

Dans ce documentaire, certains estimaient que leur revenu avoisinait tout au plus les 10 francs de l’heure, avec, par exemple le lait acheté à 46 centimes le litre, alors qu’ils le réclament à 1 franc depuis longtemps! Quels autres travailleurs seraient prêts à travailler pour un si bas salaire en faisant autant d’heures? Ces hommes et ces femmes, passionnés par leur métier, sont tout simplement exploités, soumis au diktat honteux de l’industrie alimentaire et n’ont bien souvent aucune marge de manœuvre. Il est temps qu’un changement radical se fasse en matière d’agriculture, car sans eux, qui nous ferait vivre? Est-ce que vous imaginez notre pays sans agriculteurs, obligé d’importer l’ensemble de nos denrées alimentaires? Moi pas!

Il faut sortir de la logique de l’agro-industrie et de l’agrochimie basée sur le profit et la rentabilité pour revenir à de l’agriculture locale, respectueuse de l’environnement où l’on recrée un lien social entre le producteur et le consommateur. Enfin, il faut arrêter avec le mensonge de l’UDC et du PLR qui se disent les partis des agriculteurs! Si vous lisez leurs programmes économiques ultralibéraux, ils ne défendent nullement les agriculteurs, et pire, les paysans deviennent avec eux les larbins des lobbies de l’agrochimie et de l’agro-industrie, ceux-là même qui font tout pour exploiter et sous-payer les producteurs!

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page