L’Université n’est pas à l’abri du sexisme

La chronique féministe • Dernièrement, on a beaucoup parlé du harcèlement de rue dans les médias, ce fléau quasi quotidien que subit la majorité des femmes. Il faut dire qu’oser revendiquer un espace public libre et sécurisé pour chacun-e, voilà qui est effronté! Est peut-être encore davantage impudent le fait d’oser affirmer qu’il existe du sexisme non seulement dans la rue, ce lieu si ordinaire où se masse la populace, mais aussi à l’Université, dans «les hautes sphères»....

Ulysse et le penelopegate

La chronique féministe • Depuis les premières révélations du Canard enchaîné du 25 janvier sur les sommes reçues dès 1998 par Penelope, l’épouse de François Fillon, candidat du parti républicain à la présidentielle, la France est en stand-by: on ne parle plus que de ça.

La polygamie: une violence faite aux femmes

La chronique féministe • Non seulement on les bat, non seulement on les viole, non seulement on les marie quand elles sont enfants, non seulement on les enferme, dans la maison ou sous des voiles, non seulement on leur interdit de conduire une voiture, mais, dans certains pays, on leur impose la polygamie. Une forme de violence contre les femmes. Selon un rapport de la Commission des Droits humains de 2006, il semble que cette pratique, surtout la polygynie (un homme et plusieurs femmes), remonte à la nuit des temps. Les premières causes étaient la volonté d’avoir une descendance nombreuse.

Hommage à Etienne Broillet, humaniste aux fortes convictions

Comme toujours, c’est au moment de la séparation définitive d’un proche que nous prenons un peu de temps pour mieux le comprendre. C’est avec honneur que je réponds à la demande de la famille en retraçant quelques éléments du parcours politique d’Etienne Broillet, mon camarade. Mon premier souvenir d’Etienne date de mon enfance. A l’époque,...

La haine du c…

la chronique féministe • C’est le titre d’un chapitre de Ainsi soit-elle de Benoîte Groult, paru en 1975, livre que toutes les femmes (et tous les hommes) devraient avoir lu ou lire, avec Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir (1949). Pour permettre aux femmes de comprendre leur situation et d’où vient la misogynie; aux hommes d’appréhender le sexisme et de le combattre, afin que les relations entre les femmes et les hommes deviennent égalitaires et harmonieuses.