Il faut sauver le domaine d’agriculture contractuelle de la Condémine

Une famille de petits paysans attend vainement une décision du Registre foncier de Morges pour être sauvée.

Une famille de petits paysans attend vainement une décision du Registre foncier de Morges pour être sauvée. A Colombier-sur-Morges, l’était un petit domaine, celui de la Condémine à nouveau menacé d’une vente forcée. Cette ferme dirigée par Gilbert Chauvet et sa fille Dominique a déjà réussi à échapper à une première vente en février 2010,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !