Les militants font un pied de nez à Philippe Chevrier

Genève • Le 3 novembre, une vingtaine de militants syndicaux et de communistes se sont invités à Châteauvieux, le restaurant de Philippe Chevrier niché dans la campagne genevoise. Le chef étoilé avait porté plainte pour violation de domicile à l’encontre de cinq syndicalistes d’Unia, qui avaient en 2009 distribué aux employés une information sur la nouvelle convention...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !

Le 3 novembre, une vingtaine de militants syndicaux et de communistes se sont invités à Châteauvieux, le restaurant de Philippe Chevrier niché dans la campagne genevoise. Le chef étoilé avait porté plainte pour violation de domicile à l’encontre de cinq syndicalistes d’Unia, qui avaient en 2009 distribué aux employés une information sur la nouvelle convention...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !