Politique locale, cas d’école à Loos

France • Le parti socialiste, qui dirigeait Loos (région de Lille) depuis 22 ans, a été évincé lors des élections de 2014. Les électeurs de l’extrême-droite ont reporté leurs voix sur la droite. Un cas loin d’être atypique. Reportage.

A Loos, petite ville française de la région de Lille, je rencontre François Verdonck (principal adjoint de Daniel Rondelaere, ancien maire PS de la ville durant 22 ans et évincé en 2014), David Dupont (responsable) et Malika Msakoum (personnalité civile). La discussion porte sur la défaite du Parti socialiste aux élections municipales de mars 2014,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !