Avec Henning Mankell disparaît le maître du roman policier contemporain

Littérature • L’auteur suédois avait donné ses lettres de noblesse à toute l’école scandinave du «rompol», au contenu politico-social.

A travers ses romans, Henning Mankel a largement remis en cause l’image idyllique du «modèle scandinave» social-démocrate.
C’est un truisme de dire que le roman policier contemporain, loin de se cantonner dans un genre mineur, est aujourd’hui le plus en prise avec les réalités économiques, politiques et sociales. Dans les années 1930 déjà, Georges Simenon mettait en scène une bourgeoisie provinciale étriquée, hypocrite sur le plan des mœurs, confite dans ses conventions,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !