La rayonnante Sol Behar s’est éclipsée

Vaud • Sol Behar a fini par succomber à un cancer contre lequel elle a lutté avec courage. Elle est née en 1937 à Istanbul, dans la communauté juive séfarade. De nationalité turque, elle parlait la langue du pays mais aussi ladino. Très jeune, elle épouse Romilos Zisyadis, horloger, qui appartient, lui, à la communauté grecque orthodoxe....

Sol Behar a fini par succomber à un cancer contre lequel elle a lutté avec courage. Elle est née en 1937 à Istanbul, dans la communauté juive séfarade. De nationalité turque, elle parlait la langue du pays mais aussi ladino. Très jeune, elle épouse Romilos Zisyadis, horloger, qui appartient, lui, à la communauté grecque orthodoxe. Ils auront deux fils, notre camarade Josef et Abraham, grand journaliste à la RTS. Suite aux pogroms de 1955 qui touchent les minorités, le couple quitte la Turquie et gagne Athènes, où il vivra dans le quartier populaire du Pirée de 1958 à 1962. A cette date, la famille s’expatrie à Lausanne. Pour faciliter son intégration, celle de son épouse et des enfants, Romilos les convertit au protestantisme. Mais son affaire de fournitures d’horlogerie marche mal. Le couple finira par se séparer. Sol élève ses deux fils en leur transmettant des valeurs …et le goût de la cuisine greco-turque qu’elle cultive avec talent. Elle travaille vingt-trois ans comme employée de commerce, spécialisée dans les assurances maladie. Depuis 1989, elle est la compagne de notre camarade Michel Buenzod, jusqu’au décès de ce dernier en 2012. Elle est membre du POP vaudois depuis le début des années nonante. Elle gère la Librairie populaire de 1997 à 2011. Militante active du parti, elle assure pendant des années un bénévolat à sa réception. Elle fait de même à l’Avivo lausannoise. Dans les années 1980, elle participe au Centre de contacts Suisses-immigrés, dont elle assume même la co-présidence.

Sol Behar laissera le souvenir d’une femme au caractère entier, active, engagée, aimant la vie, les voyages, les activités culturelles, chaleureuse envers ses amis, ainsi que d’une mère et d’une grand-mère aimante et aimée. Notre vive sympathie va à ses fils et à sa famille.