Choisissons le meilleur pour la suite

Il faut le dire• On parle de plus en plus de la révolution numérique en cours. Nous nous trouvons devant la plus importante transition depuis le début de la révolution industrielle et peut-être même depuis l’invention de l’agriculture...

On parle de plus en plus de la révolution numérique en cours. Nous nous trouvons devant la plus importante transition depuis le début de la révolution industrielle et peut-être même depuis l’invention de l’agriculture. La numérisation va transformer profondément l’économie et le monde du travail. L’automatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle offrent en effet des possibilités sans limite de transformer et de remplacer le travail humain.

Peu de secteurs y échapperont. On peut prévoir une grande saignée sur l’emploi, du moins sur les postes de travail non précaires. Face à la crise de production et aux manques de débouchés que rencontre le système capitaliste, les entreprises sont en effet poussées à toujours réduire leurs charges et leurs coûts de production. Les travailleurs ne sont plus seulement mis en concurrence entre eux, ils le sont désormais aussi avec les machines.

Dans un futur sombre pour le modèle social européen que deviendra le vieux projet du mouvement ouvrier et socialiste? Il pourrait apparaître comme plus moderne que jamais. Il y aura encore plus de raisons de substituer le communisme au capitalisme. Les nouvelles technologies offrent d’ailleurs de puissants outils pour se libérer du capital, partager les ressources, réduire massivement le temps de travail, entamer la réunification du travail manuel et intellectuel ainsi que les activités de production et d’organisation, pour finalement progresser vers un dépérissement de l’Etat.

L’avenir peut nous réserver le meilleur comme le pire. Choisissons le meilleur. Sans nous voiler la face. On ne nous fera pas beaucoup de cadeaux. Les idées progressistes ne s’imposeront certainement pas sans une nouvelle grande révolution politique, du type de la Révolution française ou de la Révolution d’Octobre. Les objectifs de ces deux révolutions étaient sans doute trop ambitieux pour leurs époques. 1789 ou 1917 sont survenus un peu tôt dans l’histoire de l’humanité. En revanche, à nous de faire en sorte que la prochaine révolution n’arrive pas trop tard.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page