«Je me dis encore communiste»

Cinéma• Ancienne municipale de Renens, députée et conseillère nationale de la gauche de la gauche, Marianne Huguenin fait l’objet d’un portrait intime dans le cadre de la série Plans-Fixes, qui fête ses 40 ans.

En mai 1968, Marianne Huguenin se forge la conviction qu’il ne peut y avoir de mouvement social sans la présence des ouvriers et du peuple, aux côtés des étudiants ( ©Jean Mayerat).
C’est devant la Ferme des Tilleuls à Renens, bébé dont elle est particulièrement fière et qui vient d’être inauguré, que Marianne Huguenin apparaît de pied au début du documentaire de Plans-Fixes, pour expliquer la genèse de cette «maison de la culture» pour tous. La création et le lancement de ce nouvel espace dans un ancien...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page