La misogynie «en marche» contre Brigitte Macron

La chronique féministe• 24 ans, c’est exactement la différence d’âge qui sépare Donald Trump de sa dernière épouse Melania. Mais personne, me semble-t-il, n’en a fait un sujet de moqueries. François Hollande a 18 ans de plus que Julie Gayet, mais cela ne semble pas déranger. Dans l’esprit commun, un homme, fût-il vieux et moche, qui fréquente ou épouse une femme plus jeune que lui, cela paraît «normal», pour ne pas dire «naturel», mais si la femme est plus âgée, alors là, les standards sont bousculés, le sexisme et la misogynie s’engouffrent dans l’inhabituel.

Décidément, la société a de la peine à entrer dans le 21e siècle! Voilà un homme jeune, beau, surdoué, volontaire, visionnaire qui, contre toute attente, parvient, en une année, à devenir président de la République française. Cet homme a épousé, en octobre 2007, Brigitte Trogneux, qui fut sa professeure de français et de théâtre au...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page