Le canton de Vaud a toujours mal à ses prisons

Il faut le dire• La grogne n’en finit pas dans le petit monde feutré de la politique pénitentiaire vaudoise...

La grogne n’en finit pas dans le petit monde feutré de la politique pénitentiaire vaudoise. Cette semaine, 24 heures révélait que des ex-employés de la prison de Bochuz, secteur fermé et de haute sécurité des Établissements pénitentiaires de la plaine de l’Orbe (EPO), soutenus anonymement par du personnel encore en fonction, avaient adressé une pétition...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page