Des mesures insuffisantes pour l’égalité salariale

Vaud• Alors que la campagne sur PV2020 a mis en évidence les inégalités salariales persistantes entre femmes et hommes et leurs répercussions sur les retraites, le Grand Conseil vaudois discutait cette semaine de l'instauration de mesures de contrôle de l’égalité salariale au sein des entités subventionnées et des entreprises soumissionnaires de l’Etat.

Alors que la campagne sur PV2020 a mis en évidence les inégalités salariales persistantes entre femmes et hommes et leurs répercussions sur les retraites, le Grand Conseil vaudois discutait cette semaine de plusieurs motions datant d’une dizaine d’années, qui demandaient des mesures de contrôle de l’égalité salariale au sein des entités subventionnées et des entreprises soumissionnaires de l’Etat.

Alors que le groupe Ensemble à gauche demandait des contrôles systématiques en amont, le Conseil d’Etat a proposé des contrôles aléatoires, par tirage au sort et a posteriori, qui seraient réalisés par une commission composée de représentants de l’Etat, des syndicats et des patrons. Les entreprises pourraient être exclues des marchés publics jusqu’à 5 ans. Parmi les arguments du Conseil d’Etat, le fait qu’un contrôle systématique impliquerait de trop grands moyens.

«On cautionne la violence faite aux femmes en n’appliquant pas la loi sur l’égalité vieille de vingt ans», a réagi Martine Meldem, députée Vert’libérale, citée par 24 Heures, dénonçant avec Ensemble à Gauche le fait que seules très peu d’entreprises seraient touchées. Les débats doivent se poursuivre la semaine prochaine.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page