L’initiative sur la transparence a été déposée

Suisse• L’initiative qui demande plus de transparence dans le financement de la vie politique a été déposée cette semaine à Berne.

Gauchebdo compte sur le soutien de ses lecteurs! Pour payer votre journal ou nous soutenir par un don ou un abonnement, rendez-vous ici.

L’initiative « pour plus de transparence dans le financement de la vie politique» a été déposée cette semaine, avec près de 110’000 signatures. Elle demande que les partis et comités rendent leurs finances transparentes, soit qu’ils révèlent leur budget, et que l’origine des dons supérieurs à 10’000 francs soit rendue publique. Le Comité d’initiative est composé du PS, des Verts, du PBD, du PEV, du Parti pirate, de la Jeunesse socialiste, des Jeunes Verts, des Jeunes PBD, des jeunes PEV, de la session des jeunes, d’opendata.ch et de Transparency International Suisse.

«Les citoyennes et citoyens responsables ont le droit de savoir d’où provient l’argent des partis, des campagnes et des différents comités. La démocratie vit grâce à la franchise et la transparence. En ce sens, l’initiative renforce notre démocratie directe», a déclaré Nadine Masshardt, conseillère nationale PS lors du dépôt des signatures à la Chancellerie fédérale. Rosmarie Quadranti, conseillère nationale PBD, a quant à elle souligné que «celui qui injecte des millions dans la politique attend un retour sur investissement, créant ainsi un lien de dépendance. En tant qu’électrice, je veux connaître ces liens de dépendance, afin de pouvoir choisir un parti ou une proposition en toute connaissance de cause.»

La Suisse fait exception
La Suisse fait partie des rares pays en Europe qui ne disposent pas de réglementation nationale en la matière. En 2011, puis en 2016, le Groupe d’Etats contre la corruption du Conseil de l’Europe (Greco) a émis de sérieuses critiques sur le sujet: «L’équipe d’évaluation du Greco a été frappée de l’opacité marquée entourant les comptes de la grande majorité des partis et les budgets de campagne – qu’il s’agisse des campagnes électorales ou des campagnes de votation», peut-on ainsi lire dans le rapport de 2016, qui recommande d’introduire des mesures de transparence telles que celles demandées dans l’initiative déposée cette semaine.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page