Un périlleux tournant national-libéral

Etats-Unis• Elu il y a un an, le président tient bon en dépit de ses embardées récurrentes, grâce à la complicité avérée de Wall Street. A côté de plusieurs mesures ultralibérales privilégiant les plus riches, il pratique sans gêne une politique du «diviser pour mieux régner», notamment face à l’Europe (par Bruno Odent, paru dans L’Humanité)

«Le trumpisme, 'symptôme d’une maladie grave', s’est diffusé sur la planète. il faut ensemble décider d’en guérir», estime la militante Naomi Klein. (photo: Alisdare Hickson).
Par Bruno Odent, paru dans L’Humanité Une lecture aussi superficielle que convenue du phénomène Trump le réduit à une fâcheuse parenthèse dans la vie politique du pays. Elle se rassure à bon compte en ignorant volontairement l’essentiel de ce qui fait le fond du «trumpisme» et de ses capacités de nuisance: son assignation au sauvetage...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page