La vie des noir-e-s compte!

Manifestation• Des centaines de personnes ont défilé le 1er novembre dernier à Lausanne pour rendre hommage à Lamine Fatty, un jeune Gambien retrouvé mort le 24 octobre alors qu’il était en détention.

(photo: Jorge Lemos)

Des centaines de personnes ont manifesté le 1er novembre dernier à Lausanne pour rendre hommage à Lamine Fatty, un jeune Gambien retrouvé mort le 24 octobre alors qu’il était en détention. La manifestation était soutenue par le collectif Jean Dutoit, qui regroupe des migrants précaires à Lausanne, l’association Sleep-in, ou encore le collectif R ou le collectif Droit de rester, actifs dans le domaine de l’asile. «La police a encore tué», «la vie des noir-e-s compte» (black lives matter), ou «stop racism», clamaient les banderoles brandies par les manifestants.

L’incompréhension était d’autant plus forte que Lamin venait de subir une importante intervention médicale au CHUV et a été confondu par les forces de police avec un autre ressortissant gambien du même nom. Le député Jean-Michel Dolivo, de solidaritéS, a déposé au Grand Conseil une interpellation posant une longue liste de questions au Conseil d’Etat et une enquête pénale est en cours pour faire la lumière sur le déroulement des événements.

Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page