Reinhild Hoffmann ou le chant des signes autour de La Callas

Danse • Chorégraphe historique du théâtre dansé (« Tanztheater »), Reinhild Hoffmann croise l’opéra comme défaite des femmes, ses codes subvertis, inversés, ses hors-champs, avec certains rôles majeurs passés à la voix par Maria Callas.

Lysandra van Heesewijk en Lady Macbteh dans "Callas". Photo: GTG. Gregory Batardon
Reinhild Hoffman est l’une des figures historiques d’une danse subvertie par la théâtralité d’après-guerre en Allemagne aux côtés de Suzanne Linke et Pina Bausch. Avec un sens plastique, symétrique de l’architecture scénique des corps, la chorégraphe allemande imagine, non sans ironie, pour sa pièce chorégraphique, « Callas », des états des corps et postures ramenant à un...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !