Ensemble à gauche dépose deux motions sur la fiscalité

Vaud • Cette semaine, Ensemble à Gauche à déposé deux motions sur la fiscalité au Grand Conseil vaudois.

Cette semaine, Ensemble gauche a déposé deux motions sur la fiscalité au Grand Conseil vaudois. La première demande que les baisses d’impôt aux grandes entreprises n’entrent pas en vigueur tant qu’un cadre fédéral n’est pas fixé. Pour rappel, le canton de Vaud avait adopté «en avance» sa version de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE3), qui prévoyait une baisse de l’imposition des bénéfices des entreprises vaudoises d’environ 21% à 13,79%, avant que celle-ci ne soit rejetée au niveau national.

«Le Conseil d’Etat justifiait les baisses massives d’impôt pour les grandes entreprises par la fin annoncée des statuts spéciaux accordés aux multinationales étrangères. Or, en raison de l’échec de la RIE3 fédérale, les statuts spéciaux ne seront pas supprimés en 2019. Dans ces conditions, le maintien de baisses d’impôts sur les bénéfices des entreprises dès 2019 foule aux pieds les promesses faites à la population», dénonce la coalition de gauche radicale. Et d’ajouter: «De plus, l’absence de compensations financières fédérales et de recettes supplémentaires liées à la suppression des statuts rend la baisse d’impôt beaucoup plus coûteuse que prévu pour les finances publiques vaudoises.»

La seconde motion répond à la récente demande de baisse généralisée des impôts des personnes physiques formulée par la droite. La coalition propose plutôt des baisses d’impôt ciblées pour les habitants dont le revenu est inférieur au revenu médian, baisses qui devraient être compensées par une imposition plus forte des très hauts revenus.