Dessine-moi un clitoris

La chronique féministe • La Tribune de Genève du 29 mai nous apprenait que deux féministes avaient été amendées (100 fr. chacune) pour avoir dessiné un clitoris, à la craie, au Jardin anglais.

La Tribune de Genève du 29 mai nous apprenait que deux féministes avaient été amendées (100 fr. chacune) pour avoir dessiné un clitoris, à la craie, au Jardin anglais. «Cachez ce dessin que je ne saurais voir!» ont dû penser les deux agents de la police municipale. Elles avaient utilisé le domaine public sans autorisation....
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !