Inés Madrigal, porte-voix des bébés volés

Espagne • Des dizaines de milliers d’enfants ont été soustraits à leurs parents à leur naissance, durant la dictature franquiste. Un premier procès s’est ouvert en juin à Madrid. (Par Gaël De Santis, paru dans L’Humanité)

Inés Madrigal retrouvera-t-elle un jour ses origines? Connaîtra-t-elle l’identité de sa famille biologique? Cette employée des chemins de fer, née en juin 1969 dans la clinique San Ramon de Madrid, l’ignore encore. «Cela dépend d’un test ADN avec une famille, a-t-elle témoigné lundi sur la chaîne de télévision La Sexta. Si ce sont eux, cela...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !