Les ravages de l’agent orange en procès

Procès • Combattante anticoloniale et anti-impérialiste, Tran To Nga a subi les largages d’agent orange des forces étasuniennes durant la Guerre du Vietnam. Devenue citoyenne française, elle intente depuis 2015 un procès contres 19 multinationales de la chimie, productrices de cette substance, devant le tribunal d’Evry. De passage en Suisse, elle nous raconte son combat.

Entre 1961 et 1971, l’armée étasunienne a déversé plus de 80 millions de litres de cet herbicide sur les forêts du Vietnam, du Laos ou du Cambodge (LDD)
Invitée à Zurich et Bâle à l’invitation de la l’association Suisse-Vietnam, Tran To Nga a décidé de se battre non seulement pour elle, mais également pour que toutes les victimes de la dioxine contenue dans le défoliant de l’agent orange soient reconnues. «Il y a 4,8 millions de Vietnamiens qui ont été exposés aux défoliants...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !