Un Traité contraignant, sinon rien

ONU • Regroupant plus de 250 mouvements sociaux, la campagne contre l’impunité des multinationales exige, depuis quatre ans, que le Conseil des droits humains des Nations Unies adopte un texte juridiquement contraignant afin d’en finir avec l’impunité des multinationales. Une semaine d’action a lieu à Genève.

«Les sociétés transnationales (STN) sont des acteurs centraux de la destruction de l’eau, de la santé, de l’alimentation, à travers l’expulsion des communautés paysannes, les privatisations, l’accaparement des terres ou le saccage de la biodiversité. Nous exigeons la fin de l’impunité», a expliqué lundi sur la Place des nations Karin Nansen, activiste uruguayenne et présidente...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !