Un demi-siècle d’urbanisme engagé

Interview • Invité par le POP vaudois, le sociologue et urbaniste français Jean-Pierre Garnier a donné samedi dernier à Lausanne une conférence intitulée «La lutte des classes face à la nouvelle gauche urbaine: pourquoi et comment?»

Jean-Pierre Garnier a écrit sur la lutte des classes et l’aménagement du territoire, l’imposture du capitalisme vert et des démarches participatives urbaines, ou encore l’infertilité du marxisme universitaire. (Matt Brown)
En 2010, vous avez publié «Une violence éminemment contemporaine: essai sur la ville, la petite bourgeoisie intellectuelle et l’éviction des classes populaires». Il s’agit d’un recueil qui rassemble 40 ans de recherche sur la ville et l’urbanisme. Quel est le cœur de votre argumentation? Jean-Pierre Garnier Elle se construit sur deux axes. D’abord sur le...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !