«Etre à la rue peut arriver à tous»

Vaud • L’interdiction de la mendicité sur l’ensemble du territoire cantonal entrera en vigueur ce jeudi 1er novembre. Rencontre avec Rémy (nom d’emprunt), un Lausannois sans-abri de 34 ans. (Propos recueillis par Laura Manzoni)

«Quand tu dors dehors, tu es épuisé, tu es vigilant en permanence, il fait froid», explique Rémy. (Patrick Marioné)
Comment avez-vous vécu la nouvelle de la mise en œuvre de l’interdiction de la mendicité le 1er novembre? Rémy Ça a été un coup de massue, surtout quand on l’apprend un mois avant, sans la possibilité de s’organiser. Mais pour les Lausannois avec qui j’ai discuté, cela a été un choc et ça motive plein...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !