Jean-Dutoit parle

Vaud • Le collectif Jean-Dutoit a réagi par voir de communiqué, suite à la descente de police du lundi 22 octobre dans le bâtiment du Mont-sur-Lausanne qu’il occupe depuis quelques semaines.

Le collectif Jean-Dutoit a réagi par voir de communiqué, suite à la descente de police du lundi 22 octobre dans le bâtiment du Mont-sur-Lausanne qu’il occupe depuis quelques semaines. La police avait saisi deux kilos et demi de cocaïne, ainsi que des milliers de francs et d’euros. Les habitants de la maison condamnent fermement l’utilisation de ce lieu de vie par certains membres isolés du collectif pour le trafic de drogue, et rappellent que l’intervention visait une personne en particulier, et en aucun cas la maison dans son ensemble. S’ils admettent qu’ils ont échoué à faire respecter les règles internes, «qui interdisent l’utilisation de la maison comme lieu de stockage, d’échange ou d’achat de produits stupéfiants», ils annoncent qu’ils durciront les contrôles des membres afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise à l’avenir». Ils rappellent que le collectif a été créé en 2015 afin de se procurer un toit. Ils lancent un appel afin que les autorités régularisent leur situation, afin qu’ils puissent accéder au travail et espérer un avenir meilleur, pour eux-mêmes et leurs enfants