Une démocratie loin d’être populaire

Interview • Proche des libertaires, Francis-Dupuis-Déri, écrivain québécois et professeur de science politique à l’Université du Québec, a accepté de partager avec nous ses réflexions critiques sur la démocratie.

Vous expliquez que les démocraties représentatives «modernes» reposent sur un paradoxe: leurs fondateurs étaient ouvertement antidémocrates. Pouvez-vous nous en dire davantage? Francis Dupuis-Déri J’ai principalement travaillé sur les cas de la France et des Etats-Unis, les exemples les mieux documentés. Et bien sûr le Canada, d’où je viens, qui est encore une monarchie constitutionnelle. La...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !