Grèves de la faim contre l’isolement d’Öcalan

Vaud • Des militants kurdes ont manifesté cette semaine devant le Grand Conseil pour alerter sur la situation d’isolement du leader kurde emprisonné depuis 1999 dans les geôles turques.

Des militants kurdes ont manifesté cette semaine devant le Grand Conseil pour alerter sur la situation d’isolement du leader kurde emprisonné depuis 1999 dans les geôles turques.Mardi à 13h30, l’association kurde de Lausanne a organisé une manifestation devant le Grand Conseil, afin de demander aux députés de soutenir la revendication de la députée kurde Leyla Güven. Détenue dans la prison de Diyarbakir depuis janvier 2018 et en grève de la faim depuis le 8 novembre 2018, celle-ci demande la fin immédiate du régime d’isolement imposé par les autorités turques à Abdullah Öcalan depuis septembre 2016. Leyla Güven est son action ont suscité un grand mouvement de solidarité dès le 17 novembre dans les prisons turques, avec des milliers de prisonniers politiques qui ont pris part à des grèves de la faim tournantes de dix jours. Le 6 décembre, des milliers de personnes de la société civile se sont jointes au mouvement, à l’appel des organisations kurdes au Kurdistan, en Turquie et en Europe. Le 16 décembre, 39 prisonniers politiques en Turquie se sont à leur tour engagés dans une grève de la faim illimitée et ils étaient une centaine début janvier.. Dès le 17 décembre, le mouvement a été rejoint par quinze militants kurdes à Strasbourg et un au Pays de Galles.

Demande de soutien au parlement

A Lausanne, lors de la manifestation de mardi, les membres de l’association kurde présents ont discuté avec les députés du POP, de SolidaritéS et du PS, à qui ils ont remis un dossier sur la situation d’Abdullah Öcalan et le mouvement de grève de la faim. Ils ont demandé un rendez-vous au président du Grand Conseil, qui devrait se tenir la semaine prochaine. Ils préparent également une pétition afin que le Grand Conseil appelle l’assemblée fédérale à soutenir publiquement les grévistes de la faim qui demandent la fin de l’isolement du leader kurde. Ce vendredi, une manifestation est prévue à 18 heures devant l’Eglise Saint-Laurent. Le POP, SolidaritéS et les Verts ont d’ores et déjà annoncé leur présence, tandis qu’Anaïs Timofte, vice-présidente du POP, prendra la parole. Enfin, une nouvelle manifestation est à nouveau prévue devant le Grand Conseil vaudois, mardi prochain à 13h30.