Des gilets jaunes serbes contre Vucic

Serbie • Depuis décembre, des dizaines de milliers de Serbes descendent dans les rues du pays pour dénoncer le président ultranationaliste Aleksandar Vucic et sa dictature.

Depuis décembre, des dizaines de milliers de Serbes descendent dans les rues du pays pour dénoncer le président ultranationaliste Aleksandar Vucic et sa dictature.

Vêtus de gilets jaunes comme en France, ils remettent en cause la mainmise du pouvoir sur la télévision publique et toute la société, sous le slogan «Un sur cinq millions». Ce mot d’ordre fait allusion aux paroles de l’élu du Parti progressiste serbe, formation populiste de centre-droit, qui a déclaré qu’il ne céderait pas aux exigences des manifestants «même s’il y avait cinq millions de personnes dans la rue». La mobilisation citoyenne est née suite à l’assassinat de Borko Stefanovic du Parti de la gauche serbe, brutalement battu dans une rue de Krusevac le 23 novembre. Le crime est imputé au gouvernement. Le 12 décembre, le journaliste de gauche Milan Jovanovic a été attaqué à Belgrade. La chemise ensanglantée de Stefanovic est devenue un talisman lors des manifestations, qui s’organisent aussi sur Internet avec des hashtags tels que #Protivdiktature («Contre la dictature»). Mais d’autres revendications émergent, comme la défense des droits des homosexuels et la dénonciation de la violence de genre