Privatisation de l’eau à Zurich?

Zurich • Regroupant les Verts, le PS, l’Alternative Liste, le syndicat SSP, mais aussi le WWF, Greenpeace ou le Parti bourgeois démocratique, une coalition référendaire s’oppose à la nouvelle Loi sur l’eau soumise au vote dans le canton de Zurich le 10 février

Regroupant les Verts, le PS, l’Alternative Liste, le syndicat SSP, mais aussi le WWF, Greenpeace ou le Parti bourgeois démocratique, une coalition référendaire s’oppose à la nouvelle Loi sur l’eau soumise au vote dans le canton de Zurich le 10 février. Celle-ci pourrait ouvrir l’approvisionnement en eau potable au secteur privé, en lui permettant d’acheter des parties du réseau de distribution.
«Contrairement au système non lucratif actuel, une entreprise privée visera une augmentation des tarifs, un pillage des réserves et une réduction des coûts au détriment de la population et du personnel », relève le député socialiste Ruedi Lais. Le comité référendaire estime aussi que la nouvelle loi va restreindre la revitalisation et la renaturation des cours d’eau dans le canton, ainsi que réduire l’accès aux rives du lac. «Il est important de défendre le droit fondamental à l’eau en tant que bien public», souligne Katharina Prelicz-Huber, présidente du SSP.