Maria Perez postule au Conseil administratif de la Ville de Genève

Genève • Le PdT soutient la candidature de la conseillère municipale, alors que deux prétendants postulent aussi chez solidaritéS.

Réuni en assemblée générale ce samedi, le PdT a décidé d’apporter son soutien unanime à Maria Pérez, qui s’est déclarée candidate à la candidature pour le Conseil administratif de la Ville de Genève en 2020. «Il s’agit d’une candidature sérieuse, crédible, celle d’un combat sans concessions pour les intérêts légitimes des classes populaires et la justice sociale», relève Alexander Eniline, président du PdT. «Elle connaît bien le Conseil municipal et les dossiers en cours. En cette année où une nouvelle Grève des femmes est prévue pour le 14 juin, il serait important de présenter enfin une femme au Conseil administratif de la Ville de Genève», précise-t-il encore.
Ce dimanche, Pierre Bayenet, avocat, ancien candidat au poste de procureur général et député, membre de solidaritéS a annoncé, dans la presse, qu’il briguait la place de Rémy Pagani, actuel représentant d’Ensemble à Gauche à l’exécutif genevois, pour sa formation. Olivier Baud, député suppléant, aussi annoncé qu’il se mettait à disposition de son parti. L’incertitude plane autour du sort de Rémy Pagani, qui n’a pas encore exprimé ses intentions sur la suite de sa carrière.

Le magistrat, tout comme le PDC Guillaume Barazzone, ont été convoqués par le Ministère public à titre de prévenus pour gestion déloyale des deniers de la Ville de Genève, dans le cas de «l’affaire des notes de frais». «Nous rappelons qu’ils ont le droit à la présomption d’innocence. Mais nous demandons à ce que Rémy Pagani se positionne publiquement au plus vite, sous peine de porter durablement atteinte à la crédibilité de sa fonction comme des idées politiques pour lesquelles il fut élu. Nous exigeons également que le parti dont il est membre, solidaritéS, en fasse de même. Cela est de la plus haute importance pour le combat que nous devons mener», estime Alexander Eniline.

Au PS, si l’actuel conseiller administratif Sami Kanaan se représente, tel n’est pas le cas de Sandrine Salerno, qui après 13 ans, a décidé de ne pas rempiler. Quatre candidates sont en lice pour prendre la relève: la députés Caroline Marti et les conseillères municipales Virginie Studemann, Jannick Frigenti Empana et Christina Kitsos. Le 13 mars, cette dernière  a été choisie par l’AG de la section genevoise pour figurer sur le ticket avec le magistrat actuel.

Chez les Verts, l’annonce d’Esther Alder de ne pas briguer un troisième mandat suscite aussi les convoitises. Trois femmes et cinq hommes ont fait part de leur offre de service. Il s’agit de Marjorie de Chastonay, Uzma Khamis Vannini et Frédérique Perler pour les femmes. Et de Christian Bavarel, Boris Calame, Alfonso Gomez, Jean Rossiaud et Alexandre Wisard ).

Pour finir, le 5 mars, le PDC a décidé de présenter Alia Chaker Mangeat et Marie Barbey-Chappuis.