Une mobilisation salutaire contre la 5G

Il faut le dire • «La 5G nous est imposée sans aucun débat démocratique alors qu'elle va impacter notre santé. Les raisons en sont avant tout financières et les avantages réels pour les utilisateurs minces!», dénonce le collectif suisse romand, Stop 5.

«La 5G nous est imposée sans aucun débat démocratique alors qu’elle va impacter notre santé. Les raisons en sont avant tout financières et les avantages réels pour les utilisateurs minces!», dénonce le collectif suisse romand, Stop 5. L’inquiétude autour de cette nouvelle technologie, dont les blocs de fréquences ont déjà été attribués à Swisscom, Salt et Sunrise en Suisse, mobilise de plus en plus de citoyens. Une pétition en ligne, lancée par un jeune homme, Marvin Grimm, travaillant dans la santé fait un carton, avec plus de 40’000 signatures. Cette effervescence citoyenne pousse les partis, comme les Verts vaudois ou le PDC genevois, à exiger un moratoire avant construction de nouvelles antennes.

Pour tous ces opposants, le principe de précaution doit primer avant la faisabilité technique ou les bénéfices prévisibles. Une nécessité que semble oublier l’Office fédéral de la communication (OFCOM), adjudicateur des licences ou l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Ils assurent que la Suisse est à l’avant-garde dans la protection contre le rayonnement ionisant avec ses réglementations contraignantes. Un rapport complet d’experts, réunis au sein du groupe Berenis à l’OFEV, étudiant les nuisances éventuelles de cette nouvelle catégorie d’ondes sur la santé et l’environnement est prévu, mais il ne devrait pas trop contrarier l’optimisme de l’Office fédéral.

Pourtant, la communauté scientifique est divisée. Un texte a été lancé en 2017 par des scientifiques du monde entier pour exiger un moratoire. Un appel international aux Nations-Unies, à l’OMS, à l’UE et à tous les gouvernements et regroupant plus de 180 scientifiques et médecins de 36 pays a depuis été lancé. Le texte n’exige rien de moins que l’arrêt du déploiement de la 5G sur terre et dans l’espace. «Ces plans pour la 5G risquent d’avoir des effets graves et irréversibles sur les êtres humains et de causer des dommages permanents à tous les écosystèmes terrestres», assure-t-il. Face à ces risques, le temps serein de la discussion critique importe plus que celui de l’urgence de la consommation instantanée.