La Jeunesse socialiste se rêve en Robin des bois

Suisse • Forte de 134’000 signatures, l’initiative de la Jeunesse socialiste (JSS), qui veut «alléger les impôts sur les salaires et imposer équitablement le capital» (initiative 99%) vient d’être déposée à Berne.

La JSS lors du lancement officiel de son initiative en octobre 2017. (JSS)

«L’initiative 99%, lancée en octobre 2017, veut rendre l’argent à ceux qui ont travaillé pour le produire, pour que les salariés aient plus d’argent pour vivre. Ainsi, les revenus du capital devront être davantage imposés dans le futur (avec un facteur de 1,5) – selon un montant établi par l’Assemblée fédérale. Le montant exonéré – nous proposons 100’000 francs – doit permettre aux petits rentiers de ne pas être touchés par la mesure», défend l’initiative déposée à la Chancellerie fédérale ce 2 avril.

Concrètement, une personne qui dégagerait 5,1 millions de revenus du capital – par exemple – un montant exonéré de 100’000 francs ne sera imposé que sur les 5 millions qui dépassent ce montant exonéré. Les 5 millions sont multipliés par 1,5, ce qui donne 7,5 millions, auxquels on rajoute les 100’000 francs: ainsi, ce sont 7,6 millions qui sont imposés. Selon les calculs de la JSS, seulement 60’000 contribuables seraient touchés par la mesure. Soit moins de 1% de la population suisse.
Les petits épargnants ne seraient pas concernés. «Avec un rendement moyen de 3,33%, il faut plus de trois millions de francs suisses pour gagner plus de 100’000 francs suisses par an», précisent les jeunes socialistes. Les cantons devraient également ajuster leur législation fiscale conformément à l’initiative, avec une imposition plus élevée des revenus du capital.

Une initiative pour les salariés

Les recettes supplémentaires engrangées seraient utilisées pour subventionner les primes d’assurances maladie ou pour soulager les impôts de la classe moyenne et pour revaloriser les salaires les plus bas. Bref, ces recettes profiteraient avant tout aux salariés «La caissière, l’ouvrier du bâtiment, la mère au foyer: elles et ils travaillent toutes et tous pour vivre. Le pour-cent le plus riche de la population laisse simplement ces personnes travailler pour lui. Avec l’initiative 99%, nous contredisons les histoires à dormir debout du camp bourgeois, selon lesquelles nous n’aurions pas assez d’argent pour financer l’AVS, des réductions de primes d’assurance-maladie ou encore des crèches. Nous renforçons également le pouvoir d’achat des 99%, en particulier celui des femmes, réduisons les privilèges des grands actionnaires et consolidons ainsi la démocratie», a expliqué, la présidente de la JSS, Tamara Funiciello, à l’occasion du dépôt de l’initiative.

La proposition ne va-t-elle pas faire fuir les personnes fortunées et empêcher l’investissement?
La JSS n’y croit pas. «La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a regardé de près les taux d’investissement et les profits des entreprises dans plusieurs pays. La conclusion? Depuis les années 1980, la corrélation entre profits et investissements devient de plus en plus faible. Plus d’impôts sur le revenu du capital injustifié ne rendent donc pas les investissements impossibles, au contraire», conclut la JSS