Le photographe genevois Demir Sönmez acquitté

Genève • Menacé de 500 francs d'amende, le photo-journaliste Demir Sönmez a été acquitté ce jeudi 11 avril par le Tribunal de police de Genève du délit d’entrave à l’action de la police.

Menacé de 500 francs d’amende, le photo-journaliste Demir Sönmez a été acquitté ce jeudi 11 avril par le Tribunal de police de Genève du délit d’entrave à l’action de la police lors d’une manifestation de rue de la fonction publique à fin 2017, alors qu’il effectuait son travail d’information médiatique. Le Tribunal a estimé avec pertinence que la cour d’un bâtiment public, en l’occurrence l’Hôtel de ville de Genève, ne peut être assimilée à la voie publique, annulant ainsi les fondements des accusations portées par la police.
Cette décision est saluée par la section suisse de Reporters sans frontières (RSF). “Elle préserve la liberté d’information et de presse, en particulier celle des photojournalistes, amenés à opérer au plus près des forces de l’ordre durant ce genre d’événement pour pouvoir accomplir leur métier d’information au service du public”, relève RSF.
Accompagné par de nombreux soutiens avant son entrée au Tribunal,  Demir Sönmez s’est réjoui de pourvoir continuer à œuvrer en faveur des droits et de la dignité humaine.