Droit de manifester fragilisé

Genève • Des organisations dénoncent des frais d’émolument «inadmissibles» lors des manifestations.

Une trentaine d’organisations, qui vont du collectif Perce-frontières, au Collectif 8 mars, en passant par la CUAE (Conférence iniversitaire des associations d’étudiantEs) ou Uniterre viennent de signer un texte pour dénoncer les frais excessifs d’émolument dans l’organisation des manifestations. «Cette nouvelle pratique est scandaleuse et fragilise un droit fondamental, celui de manifester», estiment les signataires....
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !