Le journalisme à l’ère de la précarité

Livre • L’enquête «Ces Cons de journalistes» pointe la prolétarisation et l’ubérisation de milliers de journalistes débutées dès les années 80 en France. Comme le souligne Jean-Luc Mélenchon, les conditions de travail des journalistes sont «la première garantie pour une info de qualité».

Le journaliste Olivier Goujon fait l’état des lieux d’une profession sinistrée. Mais qui veut continuer à être le ferment et l’aiguillon du débat démocratique. (Photo: Jean-Louis Carli)
«Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire tort, il est de porter la plume dans la plaie», écrit Albert Londres (Terre d’ébène, 1929). Fossilisé dans sa stature de légende journalistique, le styliste français aimant raconter des histoires n’était évidemment pas sans défauts. Ainsi dans ses enquêtes approximatives, basées sur l’observation et...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !