La gauche propose une rente-pont à partir de 57 ans à Genève

Genève • Face aux difficultés des travailleurs âgés à trouver un emploi, le PS, les Verts et Ensemble à Gauche, appuyés par les syndicats, ont déposé le 27 août, un projet de loi proposant d’introduire le droit à une rente-pont en faveur des personnes sans-emploi proches de l’âge de la retraite, dès 57 ans.

Face aux difficultés des travailleurs âgés à trouver un emploi, le PS, les Verts et Ensemble à Gauche, appuyés par les syndicats, ont déposé le 27 août, un projet de loi proposant d’introduire le droit à une rente-pont en faveur des personnes sans-emploi proches de l’âge de la retraite, dès 57 ans. «Notre projet, qui propose de modifier la loi cantonale sur les prestations complémentaires, prend le contre-pied du projet minimaliste du conseiller d’Etat Mauro Poggia», souligne la gauche. Le projet d’allocation-pont du Conseiller d’Etat est destinée aux chômeurs ayant épuisé leur droit à l’assurance-chômage dans les trois ans qui précèdent l’âge légal de la retraite donnant droit à une rente de l’assurance vieillesse et survivants (AVS). La durée totale de l’APont est de dix-huit mois au maximum, Son montant est plafonné à 4000 francs mensuels.

Les initiateurs considérent aussi que leur projet est «plus pertinent que celui préconisée par le timide projet fédéral de Prestations transitoires pour les chô- meurs en fin de droit». Ce dernier a été présenté en mai par Karin Keller-Sutter et prévoit une rente-pont pour les chômeurs de 60 ans. «Notre projet représente une alternative cohérente et digne à l’aide sociale auquel un grand nombre d’entre eux ne pourront échapper. La rente-pont constitue un moyen de préserver les rentes futures. Elle répond aux attentes des milieux concernés par le chô- mage des travailleuses et travailleurs âgé-e-s», souligne la gauche.

Rappelons aussi que le Canton de Vaud a instituté une rente-pont pour les chômeures qui ont atteint l’âge de 62 ans et 63 ans pour les chômeurs ou pour ceux qui ont atteint 61 ans révolus ou celles qui ont 60 ans et remplissent les conditions du Revenu d’insertion (RI)