Pour un tarmac sous contrôle démocratique

Genève • Les électeurs devront se prononcer le 24 novembre sur l’avenir de l’aéroport, en choisissant entre une initiative soutenue par la gauche et un contre-projet.

La reprise en main de l’aéroport ménageant la santé de la population et l’environnement est primordiale pour Lisa Mazzone. (K. Ertugrul)
«Les décisions relatives à l’avenir de notre aéroport se prennent dans une tour d’ivoire, entre Berne et Genève. La voix des premiers concernés, les communes et la population de la région, n’est pas entendue et le Grand Conseil lui-même n’a pas voix au chapitre», dénoncent les initiants. Pour pallier ce manque de démocratie, l’initiative «Pour...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !