Le PST-POP condamne le coup d’Etat

Suisse • Le Parti suisse du Travail-POP condamne le coup d'Etat en Bolivie contre Evo Morales.

Dans un communiqué, le PST-POP fait part de sa consternation face au coup d’Etat à l’œuvre en Bolivie. «Ce n’est pas la démocratie qui intéresse cette extrême-droite pro-oligarchique, mais seulement la destruction de tous les acquis du processus de changement promu par la révolution démocratique et culturelle, réalisés par le peuple bolivien depuis l’accession à la présidence d’Evo Morales: nationalisation des hydrocarbures, partage des richesses, mise en place de mesures de sécurité sociale, développement de services publics, meilleure protection de l’environnement, mesures pour mettre fin aux discriminations envers les peuples autochtones», souligne le parti.

«Nous appelons la Confédération à ne pas fermer les yeux devant ce coup d’Etat, et à exiger pour le moins des autorités boliviennes intérimaires qu’elles respectent la démocratie et l’Etat de droit, qu’elles assurent la sécurité du président légitime Evo Morales, du vice-président Alvaro Garcia Linera, de tous les responsables et partisans du MAS, et ne laisse pas une clique fasciste et revancharde se livrer à des représailles sanglantes. Nous appelons la Confédération à s’engager également pour que la sécurité des représentations diplomatiques présentes sur le territoire bolivien soit assurée», prolonge le PST-POP.