Des politiques suisses contre le Coup d’Etat en Bolivie

Bolivie • Plus 75 personnalités politiques de Suisse ont signé un communiqué de presse commun pour dénoncer le Coup d’Etat en Bolivie.

Plus 75 personnalités politiques de Suisse (Conseillers aux Etats, Conseiller nationaux et élus cantonaux, municipaux et communaux) ont signé un communiqué de presse commun pour dénoncer le Coup d’Etat en Bolivie.

«Pour nous, il est clair que la démission du Président Evo Morales et de nombreuses autorités exécutives et parlementaires est le fruit de la combinaison entre les violences et menaces de groupes violents sur les élus et fonctionnaires ainsi que le retrait de toute protection policière aux institutions et autorités publiques dans tout le pays. La «suggestion» de démissionner que le haut commandement policier et militaire a fait au Chef de l’Etat est clairement un abus. Parler de démission volontaire relève de la fiction et le terme correct à employer est celui de Coup d’Etat», relève le communiqué.

«La Confédération Suisse ne doit pas contribuer par son silence ou sa complicité à la légitimation du gouvernement de Madame Añez. Nous demandons au Conseil fédéral de suspendre toute coopération économique ou au développement (sans pénaliser les programmes locaux et ceux des ONG suisses avec les communautés) tant que l’ordre constitutionnel n’aura pas pu être rétabli dans le pays et surtout, que les droits fondamentaux du peuple bolivien et de ses élus ne seront pas respectés», revendique le texte.

«De nouvelles élections doivent être organisées sous l’égide de l’Assemblée nationale dont le mandat se poursuit jusqu’à la fin de la législature en janvier 2020. Celle-ci doit nommer de nouvelles autorités électorales. D’ici à ce que cette situation se vérifie sur le terrain, nous demandons au Département fédéral des affaires étrangères – DFAE d’enjoindre le corps diplomatique suisse sur place à rappeler aux autorités «de facto» exerçant le pouvoir, l’attachement de notre pays aux droits humains et à accueillir si nécessaire dans notre ambassade ou via des procédures d’asile, les personnes faisant l’objet de persécutions», conclut le communiqué.

Lisa Mazzone, Carlo Sommaruga, Jean Ziegler Denis de la Reussille, Marianne Huguenin, Bernard Borel, Vincent Keller, Sylvain Thévoz, Marc Vuilleumie, Rémy Pagani, Jean Rossiaud, Yves Zehfus, Cédric Dupraz, Blum,  David Payot, Vaucher, Christian Lopez Quirland, Christina Kitsos, Tobia Schnebli, Hélėne Ecuyer, Alfonso Gomez, Norberto Crivelli,Sonja Crivelli, Leonardo Schmid, Jean Burgermeister,Pierre Bayenet, Pierre Vanek, Olivier Baud, etc…