A l’écoute de l’humain au cœur de l’inhumain

Cinéma • Avocate israélienne intransigeante face à l’injustice et un «Etat colonial», Léa Tsemel se révèle dans un documentaire radiographie d’une société clivée travaillée par la haine, le désespoir et la résistance.

«La politique israélienne dans les territoires occupés n’est que répression, dépossession et confiscation. Les civils n’ont plus de droits», relève Léa Tsemel en 1981. (DR)
Voix dissidente en Israël et compagne du militant anticolonialiste de la paix israélo-palestinienne depuis 1968, Michel Warschawski, l’avocate Léa Tsemel née à Haifa défend sur un demi-siècle la cause supposée perdue de Palestiniens, Arabes et promoteurs d’un rapprochement armé entre Juifs et Arabes au début des années 80. Contre les colonisations Le film survole ses...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !