Mobilisation pour le maintien des CCT

Suisse • La semaine dernière, l’Union syndicale suisse (USS) a tenu conférence de presse pour dénoncer la montée des inégalités et annoncer ses priorités de l’année.

En préambule du rendez-vous, le nouveau président de l’organisation, Pierre-Yves Maillard a dressé un portrait contrasté de l’économie suisse depuis une trentaine d’années sous le fer du néo-libéralisme. Il a ainsi dénoncé «l’accumulation du capital dans les mains de quelques-uns et sa thésaurisation dans les entreprises. Avec pour effet une stagnation, en termes réels, du pouvoir d’achat de très larges parties de la population».

Puis, il a donné quelques exemples de ces attaques comme l’érosion de la solidarité dans l’assurance vieillesse. «La baisse des rentes du 2e pilier est censée être compensée dans le 3e pilier, via une prévoyance individuelle privée. Cette évolution aboutit à une privatisation partielle rampante de la prévoyance vieillesse, dont les banques et les assurances sont les principaux bénéficiaires», a-t-il expliqué, relevant que les prestations sociales en cas de chômage ou d’invalidité se sont dégradées.

Il en a appelé à ce que des «puissants mécanismes de solidarité se développent à nouveau». Il a aussi rappelé que la centrale lancerait en mars une initiative fédérale pour une 13ème rente AVS.

Décharger les petits revenus

Pour sa part, Vania Alleva, présidente du syndicat Unia et vice-présidente de l’USS, a souligné l’importance des Conventions collectives de travail (CCT). «Les CCT, en particulier celles déclarées de force obligatoire, fixent des normes minimales (salaire et conditions de travail) pour tous les employé.e.s, et donc des limites à la concurrence sur le marché du travail. Elles assurent une lutte à armes égales entre les employeurs et empêchent les entreprises de dumping sans scrupule d’évincer du marché celles qui sont sérieuses» a-t-elle relevé.

Tout en précisant que ces dernières années les syndicats avaient obtenu des succès dans ce domaine. Ainsi par le développement positif de 2/3 des salaires dans la CCNT de l’hôtellerie-restauration et dans la CCT du nettoyage, l’introduction de salaires minimums dans la CCT MEM ou des salaires plus élevés entre autres dans les branches du paysagisme, de la sécurité et du nettoyage. Elle a annoncé la tenue d’une manifestation nationale en septembre.

Ses objectifs? La compensation de la perte du pouvoir d’achat, la défense des augmentations générales des salaires dans différentes CCT, la mise en œuvre de l’égalité salariale pour les femmes et la mise en place de CCT supplémentaires avec des salaires minimaux.

Fort d’une analyse sur la détérioration de la situation des salariés, l’économiste en chef et premier secrétaire de l’USS, Daniel Lampart a pointé la nécessité immédiate d’améliorer les rentes, de diminuer les prélèvements, de décharger les petits revenus, d’affaiblir le franc ou de lutter contre l’indépendance fictive de la nouvelle économie symbolisée par Uber. Il demande que le projet de rente-pont fédérale pour les chômeurs en fin de droit de plus de 60 ans soit rapidement mis en place.