Eloge de la marche avec Bach par Anne Teresa de Keersmaeker

DANSE • Avec les «Six Concertos Brandebourgeois» sur le foisonnement musical de Bach, la chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker fait des marches un élan rythmique et vital, tout en préservant le tremblé d’une danse laboratoire de recherches.

"The Six Brandenbourg Concertos". Des formes géométriques élémentaires au service de Bach et de "son pur chant de l'infini" pour la chorégraphe belge Anne Teresa de Keersmaeker. Qui s'inspire de l'univers de la Renaissance et de Léonard de Vinci. Photo: Anne van Aershot
Ils sont seize, de noir vêtus. En hauts de voile, pantalons et vestes fluides, bermudas et robes pour les plus juvéniles. Un ensemble transgénérationnel. Il évolue, de marches en danses. Ou la marche comme embrayeur possible de la danse. Au début de «The Six Brandenburg Concertos» (2018) d’Anne Teresa de Keersmaeker, une ligne d’interprètes avance...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !