Le jour où le réel a basculé dans la psychose

France • Face à la pandémie, le manque d’anticipation du gouvernement Macron fait monter la panique d’une population peu préparée mentalement et matériellement.

Paris, le 17 mars 2020. (Charlievdb)
Fin janvier, face à l’épidémie chinoise de coronavirus, les médias mainstream français psalmodiaient qu’il ne fallait pas tomber dans la «psychose». C’était oublier le sens psychologique (désuet) du terme, soit un trouble sévère entraînant une perte de contact avec la réalité. L’interdiction, dimanche soir, de tout déplacement «non impératif» sous peine d’amende montre à l’évidence...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !