Les chantiers toujours ouverts

Construction • Le Conseil fédéral maintient toujours l’ouverture générale des chantiers en Suisse. Le point avec Pietro Carobbio, secrétaire syndical chez Unia Vaud.

Quelle est la situation dans le secteur de la construction ?

Pietro Carobbio Dans le canton de Vaud, malgré la décision de fermeture décidée par le canton, une centaine de chantiers restent ouverts et même des gros comme celui des Halles HRC à la gare de Morges. On constate de nombreuses infractions aux normes de protection de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en matière de distance sociale ou de possibilités de se désinfecter pour les travailleurs. Notre syndicat est sur le terrain pour contrôler ces irrégularités et les dénoncer, car les inspecteurs de chantiers SUVA – une dizaine pour toute la Suisse romande – ne sont pas en nombre suffisant pour effectuer ce travail.

Qu’en est-il de la du reste de la Suisse ?

Pour le reste de la Suisse, nous avons pu recevoir le 23 mars 2500 rapports de chantiers. Sur ce nombre, 84% d’entre eux  indiquent que la distance prescrite ne peut être respectée sur le lieu de travail. Dans 74% des cas, on constate que les ouvriers de la construction n’utilisent pas leurs propres outils de travail et ne les désinfectent pas lorsqu’ils sont transmis. Tous les rapports ont été transmis aux cantons et à la Suva, qui sont en principe responsables de faire respecter ces exigences. Nous demandons dorénavant que tous les chantiers soient fermés en Suisse et que tous les travailleurs puissent s’inscrire au chômage technique. Les exceptions – pour les travaux socialement essentiels – doivent être décidées par les autorités en collaboration avec les partenaires sociaux. Lorsque les entreprises peuvent prouver qu’elles se conforment aux règlements de l’OFSP, le travail peut se poursuivre.