Turbulences massives à Cointrin

Genève • Le Syndicat SSP a tôt mis en lumière le respect impossible des distances et conditions de sécurité à l’aéroport de Genève. Aujourd'hui, avec la baisse de 90% du trafic aérien, la plupart des employé.e.s se retrouvent désormais face au défi du chômage.

Aujourd’hui, le trafic aérien a chuté de 90% et la plupart des guichets sont fermés et ne subsistent que de rares activités de back-office. (Cyril Lenz)
Depuis fin janvier, le syndicat SSP tirait la sonnette d’alarme sur les conditions de travail des travailleurs de l’aéroport international de Genève (AIG), lieu de forte concentration humaine et de potentielle infection à l’épidémie de coronavirus ou cluster. Un préavis de grève était même déposé pour le 20 mars afin que soient renforcés les moyens...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !