Marx et la naissance de la société moderne

Livre • L’automne dernier paraissait une nouvelle biographie de Karl Marx. (Par Paris Kyritsis)

Vu la quantité d’œuvres sur la vie du personnage, quelle était la nécessité d’un nouveau travail? C’est précisément de ce questionnement qu’est parti l’historien et politologue Michael Heinrich avec la volonté d’inscrire le personnage le plus possible dans son époque.

Tout au long de la lecture, la qualité du travail effectué ne manquera pas de convaincre le lecteur – peu importe sa connaissance du marxisme – de la pertinence de cette nouvelle biographie. L’œuvre est particulièrement riche car elle plonge la trajectoire de Karl Marx dans le contexte d’un début du 19e siècle bouillonnant. Afin de donner une image complète de ce dernier, l’auteur, aidé d’une équipe d’historiens, a suivi patiemment les pistes des nombreux débats autour de l’hégélianisme qui se tramaient dans les cercles érudits et les revues, souvent éphémères, de l’époque.

Le récit navigue toujours sereinement avec Karl Marx au centre, mais en évitant toujours l’hagiographie, la critique pure, et l’analyse psychologique. Ce premier tome s’arrête en 1841, date où Marx termine sa thèse sur deux philosophes antiques. Il est alors aux prises avec certains grands questionnements liés aux troubles de l’époque et les limites qu’ils posent à la compréhension du monde que le philosophe avait développé jusqu’alors.

Le fil du récit nous fait comprendre que c’est du dépassement de ces limites, par l’analyse de la réalité et la poursuite des débats de l’époque quant à la révolution bourgeoise en Allemagne, que naîtront les principaux thèmes du marxisme en tant que tel.

L’auteur sait bien montrer en quoi le marxisme n’est donc pas né dans le cerveau d’un seul homme mais du contexte d’une époque tumultueuse, et que cette époque avait besoin du développement du marxisme pour fournir aux désirs d’émancipation d’alors une issue plus rationnelle, plus tangible, que ne pouvaient le faire les théories utopistes des premiers socialistes.

Michael Heinrich, Karl Marx et la naissance de la société moderne, tome 1, 1818- 1841, « Les Eclairées », Les Editions sociales.