Un manifeste basque pour l’après-Covid

Covid-19 • Unai Pascual est l’un des promoteurs du manifeste Euskal Herria post covid-19.

«La fiscalité ne consiste pas à extraire de l’argent de la société, mais à le redistribuer, par le biais de l’impôt, afin que l’économie prenne une direction ou une autre grâce à l’investissement. Et puisque le modèle économique dont nous avons besoin pour sortir de la crise est basé sur la durabilité et l’inclusion sociale, ceux qui ont le plus et ceux qui polluent le plus devront payer le plus», explique Unai Pascual dans les colonnes du journal El Salto.

L’économiste basque est l’un des promoteurs du manifeste Euskal Herria post covid-19, déjà signé par près de 800 chercheurs et professeurs du milieu académique et 172 organisations, qui propose d’aller vers une économie verte à travers cinq lignes d’action prioritaires: fiscalité, mobilité, consommation, production et souveraineté alimentaire.

Dans son préambule, le texte explique que «la crise actuelle est l’occasion de promouvoir des valeurs positives latentes dans la société, comme la solidarité ou la prise en charge mutuelle, indispensables à la transformation
nécessaire». Il entend ainsi différencier les secteurs productifs dont le potentiel de croissance requiert des investissements (par exemple les secteurs publiques essentiels, tels que l’éducation, la santé, l’énergie et les matériaux durables) d’autres secteurs qui doivent décroître parce qu’ils ne sont pas durables. Il se propose de concevoir et appliquer une fiscalité environnementale progressive. «La question n’est pas de savoir s’il est nécessaire de changer ou non, mais comment et quand nous allons mettre en œuvre cette transformation. Et le plus tôt sera le mieux. Nous savons que le coût de l’inaction est élevé», assure Unai Pascual.

Aux Pays-Bas aussi, 170 scientifiques ont lancé un manifeste pour l’après Covid-19. Ils y voient une occasion unique de rendre la société «radicalement plus durable». Il faut en finir avec le «business as usual», affirment-ils à l’adresse des hommes politiques.