Du prohibitionnisme au «capitalisme cannabique»

Analyse • Le prohibitionnisme faiblit face à l’émergence d’un processus de légalisation et de marchandisation intensive du cannabis. Avec son lot de pollutions agrochimiques et de spoliations des terres indigènes et paysannes. (Par Andres Kogan Valderrama, sociologue)

Le prohibitionnisme trouve son origine en Occident, quand au début du 20e siècle, les gouvernements se mettent à criminaliser l’utilisation et la vente de cannabis. Cela marque un avant et un après dans la façon dont cette plante a été conçue au cours des 100 dernières années. La culture du chanvre remonte en effet à...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !