La route pour les réfugié.e.s de Grèce se dégage un peu

Suisse • Le 16 juin, le Conseil national a adopté aujourd'hui la motion «Accueil de réfugiés en provenance de Grèce et réforme des accords de Dublin».

Le 16 juin, le Conseil national a adopté aujourd’hui la motion «Accueil de réfugiés en provenance de Grèce et réforme des accords de Dublin» de la Commission des institutions politiques du Conseil national. Celle-ci demande au Conseil fédéral que la Suisse soutienne la Grèce et traite par exemple une partie des demandes d’asile dans notre pays. Le gouvernement a récemment annoncé l’accueil de requérants d’asile mineurs non accompagnés (RMNA) en provenance des camps des îles grecques et ayant des attaches familiales en Suisse. La motion demande aussi que la Suisse s’engage au niveau européen en faveur d’une réforme des accords de Dublin, «afin qu’une répartition plus juste et plus équilibrée des réfugiés soit opérée et qu’un traitement humain soit garanti à ces derniers».

Pour faire pression sur le Conseil fédéral, plusieurs associations ont lancé des pétitions. Le groupe «Evacuer maintenant» veut que la Suisse accepte le plus grand nombre possible de réfugiés de la mer Égée. Le texte a déjà recueilli près de 40’000 signatures. De leur côté, Amnesty International et le réseau Migrationscharta.ch font circuler leur propre pétition, qui vont dans le même sens. Celles-ci seront déposées à Berne le 23 juin.