Bâtir un pouvoir constituant

Chili • Le 25 octobre dernier, le oui à une nouvelle Constitution remplaçant celle de Pinochet (1980) l’a largement remporté. Le défi? Consolider un processus démocratique allant au-delà du vote. (Par Andres Kogan Valderrama, du Chili)

A l’occasion du scrutin, 79,06% des citoyen.ne.s ont aussi décidé que le futur organe qui rédigera cette Magna Carta (désigne plusieurs versions d’une même charte, ndlr), passera par une Convention constitutionnelle. Elle sera composée uniquement de citoyen.ne.s élu.e.s à cet effet sur une base paritaire. L’option d’une Convention mixte composée de parlementaires et de citoyen.ne.s...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !